ARCHITECTURE

– Marchés privé et public
– Missions partielles ou complètes
– Démarche bioclimatique et de réemploi intégrée à toutes les phases d’études et de chantier
– Diagnostic ressource

Formation

– Ecole d’ingénieur en alternance au CESI  Réemploi de matériaux BTP (La Couronne)
– Odeys : Réemploi dans la construction, déconstruction et économie circulaire, avec Bellastock (Nouvelle Aquitaine)
LaboCert’ : Première formation Titrante diagnostiqueur PEMD (National)

laboratoire

– Conception par la matière et l’acte de faire
– Prototypage de solutions constructives à partir de matériaux de réemploi
– Intégration au Carré Bouge,  collectif d’artistes et artisans upcycling

—— Architecture CIRCULAIRE cHARENTAISE

Construire avec la ruine d'à côté

La Mécanique des Ruines , c’est de l’architecture à la recherche
de simplicité qui s’inspire de l’époque ou pour construire, on
allait piocher dans les ruines des bâtiments délaissés. Avec le savoir faire des anciens, la connaissance des milieux et l’économie locale, c’est tout un cercle vertueux qui se met en place autour de l’acte de construire.

La Mécanique des Ruines propose une réflexion circulaire en Charente, tendant naturellement vers une architecture vernaculaire contemporaine. S’inspirant des
dispositifs bioclimatiques, des formes urbaines denses et des
logiques de circuits courts. Cette démarche architecturale part des matériaux et savoirs faire locaux charentais.

 

Travaillant sur le thème du réemploi de matériaux depuis une dizaine d’année dans le cadre de marchés de maîtrise d’oeuvre publique et privée en Charente, la création de la Mécanique des Ruines a permis de formaliser l’expertise et l’approche architecturale d’Agathe Bély.

Intégrée au réseau d’acteurs de l’économie circulaire en Charente, elle devient intervenante en 2020 pour l’école d’ingénieurs BTP du CESI et à l’échelle de la Nouvelle Aquitaine via Odéys et avec Bellastock. L’aventure continue en 2022, elle intègre le groupe de formateurs délivrant le premier titre certifiant de diagnostiqueur PEMD avec LaboCert’.

La Mécanique des Ruines intègre donc trois axes de travail permettant d’alimenter la démarche :
– La formation professionnelle sur le thème du réemploi de matériaux

– L’intégration de la démarche réemploi et bioclimatisme par le biais de la Conception architecturale et de Maîtrise d’oeuvre en rénovation

– Un atelier d’expérimentation de solutions constructives à partir de matériaux de réemploi avec l’intégration du Carré Bouge (association de créateurs spécialisés dans l’upcycling).

 

IMG_0647

DE QUELS MATERIAUX DISPOSENT-ON LOCALEMENT ?

Les gisements d’aujourd’hui se trouvent dans les bennes liées à la déconstruction. Les solutions au réchauffement climatique se trouvent dans les bâtiments d’hier. Toute une logistique de réemploi des matériaux est à inventer, développer, décortiquer,
organiser, poétiser.

Cette mécanique des ruines est la base de mon travail architectural.

0 %
Emission de CO2 du secteur BTP dans le monde
0 %
de matériaux issus du BTP réemployés
0 %
économies réalisées sur le coût de la gestion des déchets par un tri sur chantier
0 T
production de déchets du BTP en Charente par an

—— la démarche circulaire

Le bioclimatisme

La Mécanique des Ruines vous propose de prendre le temps d’observer et de faire avec.

Partant d’une démarche très pragmatique, l’objectif est de tirer le meilleur parti du site existant, en analysant avant toute conception la course du soleil et son évolution aux différentes saisons, les milieux existants, les vents dominants, la faune et la flore présente, la topographie, l’histoire du lieu et ses bâtis présents ou oubliés

Ces données permettent ensuite, sur la base d’un programme réfléchi ensemble et d’une écoute active de vos besoins et problématiques, de débuter une conception à partir de ce qui est présent pour en révéler les qualités. L’objectif est d’adapter le lieu de vie et de le modeler pour tirer le meilleur parti de ces données afin qu’il soit à la fois résilient, respectueux et révélateur du contexte et surtout agréable à vivre.

—— la démarche circulaire

LE REEMPLOI PROFESSIONNEL

Réemployer ne s’improvise pas. L’étude doit s’emparer du sujet le plus en amont possible. La Mécanique des Ruines vous propose une méthodologie précise, technique et artistique. S’appuyant sur une connaissance aigüe de l’écosystème des acteurs charentais et des filières locales, elle coordonne l’ensemble des tâches nécessaires pour une réalisation dans les règles de l’art.

Savoir identifier les matériaux intéressants, les répertorier et les caractériser est une première étape (DIAG). Vient aussi l’intégration de ces éléments dans l’ensemble des étapes de conceptions de la loi MOP (ESQ, APS, APD, PC, PRO, DCE, ACT, DET, AOP). En parallèle, des protocoles de mise en oeuvre se font selon le projet, intégrant prototypage, discussions avec les différents acteurs (ABF, Bureaux de Contrôles, …). Dans le cadre de réhabilitation, il s’agit aussi de permettre une déconstruction, un tri, un stockage approprié et un travail de la matière pour permettre de concrétiser le potentiel matériau de ces déchets. Enfin, la connaissance de la matière et des savoirs faire locaux est primordial pour maîtriser le budget lié.

—— la démarche circulaire

LA biodiversité

De la même façon, il est aujourd’hui essentiel d’intégrer la biodiversité dans l’acte de construire.

Partant de l’analyse des milieux existants et du ciblage « d’espèces parapluies » telles que le Hérisson, les choix architecturaux auront pour but de permettre la résilience de la biodiversité. Peu importe l’échelle du projet, il est toujours possible d’améliorer le cadre de vie des espèces sur plusieurs niveaux (strates végétales diverses, refuges divers, passages dans le clôtures, ressources nourricières, gestion du parcours de l’eau, orientation des éclairages…) et tout simplement d’améliorer le lieu de vie humain. Cela a pour conséquence de limiter les espèces invasives, de bénéficier d’îlots de fraicheur, d’améliorer des sols, d’entendre le chant des oiseaux… 

Bref, de renforcer le lien avec notre environnement naturel.

—— les missions de l'architecte

Conception et maîtrise d'oeuvre

Mes projets

Mon parcours

De nature enthousiaste et curieuse, j’aime écouter et le travail bien fait.
Suite à diverses expériences professionnelles, je suis désormais convaincue que mon métier d’architecte passe par une vision élargie de la conception de lieux de vie, intégrant des notions théoriques et pratiques.

C’est par les rencontres, les lectures, l’expérimentation et l’acte de faire (réhabilitation de granges pour mon logement à titre personnel) que j’enrichie ma pratique architecturale. Face à l’urgence climatique, je développe depuis une dizaine d’année l’économie circulaire en tant qu’outil de conception architecturale, le réemploi introduisant une approche par la matière.

Après une multitude de stages pendant mes études à Bordeaux et à Bruxelles, je suis revenue en Charente pour agir sur mon territoire. Travaillant dans un premier temps avec le hangar 21 (Architecture et Paysage), et à mon compte pour des particuliers, j’ai ensuite rejoint l’équipe de l’atelier Neyrat Michelet (Architecture et Economie de la Construction) pendant 6 années, où j’ai pu approfondir la démarche et apprendre le suivi de chantier, le monde des marchés publics ainsi que la gestion de l’économie de la construction. Cette dernière expérience professionnelle fut très riche et m’a permis d’être cheffe de projet pour de nombreux programmes de bâtiments publics en Charente. Parmi eux, vous trouverez ci-dessous une liste représentative.

Agathe Bély

Agathe-CV

Une idée, des questions ?

Discutons de votre projet